Fourgous - Dossier de presse interactif

La mission

Un nouveau modèle d’éducation :
du quantitatif au qualitatif

2 - Favoriser l’égalité des chances.

78% des enfants de familles favorisées obtiennent un bac général contre 18% des enfants de familles issues d’un milieu défavorisé. Selon l’UNICEF, nous sommes un des rares pays n’arrivant pas à réduire les inégalités. Et pourtant les dernières réformes, comme l’aide accompagnée aux devoirs, sont des plus enviées. Les pays ayant réussi à réduire l’impact des inégalités considèrent que l’équité, c’est donner à chaque élève les compétences nécessaires à sa réussite.

Favoriser l’égalité des chances, c’est transmettre les savoirs essentiels et développer les compétences « de base » que notre système éducatif considère trop souvent comme acquises et du seul domaine familial : autonomie, confiance, créativité… La motivation est l’un des meilleurs moteurs de l’apprentissage. L’autonomie est l’un des facteurs ayant le plus d’influence sur la réussite scolaire d’un élève. Un élève confiant se fixe des objectifs plus élevés et sait s’auto-motiver. Or selon PISA1, nos enfants sont ceux qui ont le moins confiance en eux. Afin de développer cette compétence, il serait nécessaire d’instaurer plus d’évaluation formative positive et moins d’évaluation sommative-sanction.

Favoriser l’égalité, c’est développer les compétences numériques. La réussite universitaire d’un étudiant dépend en grande partie de ces e-compétences. Le Global Information Technology Report 2011 classe notre École au 29e rang pour ce qui est de la préparation des enfants à l’utilisation des TIC2. Les jeunes doivent apprendre à utiliser les TIC à des fins d’apprentissage et pas seulement de manière ludique. Selon la Commission européenne, cette absence de réelle formation en France impacte le potentiel innovant du pays. Il faut former les élèves et étudiants, via des modules spécifiques, à la maîtrise de ces outils, à leurs usages et à la citoyenneté sur Internet. Au Royaume-Uni, Allemagne, Finlande… les outils et usages du numériques font l’objet d’un enseignement à part entière : ils sont enseignés à la fois par des professeurs spécialisés et par les autres enseignants.

Seuls 7% des enseignants possèdent aujourd’hui le C2i2e3, Seuls 37% des formateurs d’enseignants se disent à l’aise avec les TIC (contre 94% aux Pays-Bas).

Favoriser l’égalité, c’est respecter les spécificités de l’élève afin de l’emmener le plus loin possible sur le chemin de la réussite. C’est mieux intégrer les élèves en situation de handicap. C’est apprendre à chaque élève à utiliser les plateformes d’apprentissage dans le but de s’autoformer : si pendant les vacances, les enfants issus de milieux favorisés progressent, les enfants des milieux défavorisés désapprennent. Les inégalités commencent au domicile. Selon la Commission européenne, l’e-apprentissage est un fort moyen de lutter contre l’impact des inégalités sociales. Il est urgent de faire évoluer notre enseignement traditionnel, de masse, vers une pédagogie différenciée et mixte, permettant de mettre qualité et individualité, là où il y avait rentabilité.

1Test d’évaluation international des élèves de 15 ans.
2Technologies de l’information et de la communication

3Certificat informatique, internet niveau enseignant
pointilles
Fourgous - Dossier de presse interactif