Mission Fourgous pour les Tice

Fracture numérique, fracture cognitive

samedi 26 septembre 2009

Fracture numérique/fracture cognitive

Les TIC permettent de répondre aux aspirations des individus :
- Santé (efficacité, organisation, télémédecine…)
- Formation et emploi (téléenseignement, auto-formation…)
- Communication, liens sociaux
- Sécurité (système d’information, de communication…)
- Protection de l’environnement
- Solidarité : désenclavement de régions pauvres et isolées….
- Loisirs et culture
- Gain de temps …

Dans le système éducatif, elles sont une réponse à trois problèmes :
- pédagogique
- professionnel
- social

La fracture numérique [1]relative à l’équipement, a un fort impact sur les personnes et l’économie. Ces inégalités peuvent aller de l’incommodité (nécessité de se déplacer plutôt que de régler le problème via l’internet) à de forts désavantages notamment sur le marché du travail (incapacité de se servir des outils numériques).

Afin d’être plus rentable, efficace et productive, l’économie intègre de plus en plus les TIC. Une insuffisance d’équipement ou une incapacité à utiliser les outils numériques ne peut donc qu’aggraver les écarts économiques.

Selon les études du CREDOC de 2008, les inégalités en matière d’équipement ont été divisées par 2 depuis 2000, passant de 40 à 17% en 8 ans pour les connexions à l’internet et de 26 à 15% pour l’accès à un ordinateur dans les foyers français.

JPEG - 102.8 ko
Diminution de la fracture numérique

Les études montrent que l’accès à l’internet haut débit stimule et intensifie les activités en ligne : achat, information, communication, jeux, téléchargement... Le problème est de donner envie à tous, quel que soit le milieu social d’origine, de s’enrichir, de comprendre, de s’informer et de se former.

Si la fracture relative à l’équipement tend à diminuer, une seconde fracture, liée à l’utilisation, apparaît, une inégalité entre « ceux qui savent » et « ceux qui ignorent », entre ceux qui utilisent la toile uniquement pour se distraire et ceux qui l’utilisent pour se former.

Cette fracture plus insidieuse ne peut être résolue que par la formation et l’éducation aux médias numériques.

« Face au réflexe pavlovien des élèves qui consiste à ne faire appel qu’à Google ou Wikipédia, il faut promouvoir une éducation critique sur les ressources, pour laquelle l’école reste la mieux placée. » (François Jarraud, rédacteur en chef du site cafepedagogique.net).


Notes

[1] Le terme de « fracture numérique » désigne une inégalité, entre les personnes ou entre les pays, sur le plan de l’accès aux TIC (OCDE, 2008)

 
Assemblée nationale   MEN