Mission Fourgous pour les Tice

Édito

Lancement de la mission pour les Tice

lundi 14 septembre 2009

Les TIC sont omniprésentes dans notre société. Elles font partie de notre quotidien. Grâce à leur utilisation, les entreprises y gagnent en réactivité et en compétitivité. Demain, l’économie numérique représentera ainsi plus de 50 % de la croissance mondiale. Entreprises, médecine, éducation, collectivités... toute la société arrive à l’ère numérique. La communication se fait instantanée. Les fenêtres s’ouvrent sur le monde entier... Le numérique est un démultiplicateur de la productivité, des échanges et surtout un démultiplicateur des apprentissages.

http://web.crdp.ac-versailles.fr/videotv/0498.flv

Conscient de la nécessité d’intégrer les TIC dans le système éducatif, l’État est intervenu à de nombreuses reprises « en impulsion » : en 2008, il a décidé la création de 400 cyberbases sur cinq ans et a fait une dotation aux académies pour l’équipement des écoles en TNI et visioconférence. Début 2009, 50 millions d’euros ont été débloqués afin d’équiper 5 000 écoles rurales de moins de 2 000 habitants : le but était, entre autres, de réduire la fracture numérique entre les zones urbaines et rurales.
La maîtrise de ces outils numériques fait partie des sept compétences du socle commun depuis 2006 pour l’école primaire et 2008 pour le collège. Leurs usages sont dorénavant mentionnés dans les programmes et la mise en place du C2i « niveau 2 » dans les IUFM doit permettre à tous les enseignants débutants de posséder un bagage solide dans ce domaine.

Le Schene (Schéma de l’édition numérique pour l’enseignement) s’est étendu à l’ensemble des établissements scolaires en 2007 : il offre une meilleure prise en compte des demandes des enseignants dans le domaine des ressources et assure aux éditeurs une bonne visibilité du marché.

Cependant, malgré cette politique volontariste, l’utilisation des TICE a toujours du mal à s’imposer. Nous nous plaçons ainsi en 24e position au niveau européen, pour ce qui est de leur usage en classe et de leur maîtrise dans un contexte pédagogique. C’est pourquoi, le Premier ministre François Fillon vient de me nommer Parlementaire en mission auprès du ministre de l’Éducation nationale, afin de mener une réflexion sur les recommandations visant une meilleure intégration des outils numériques à l’École.

Ce sujet me passionne depuis des années, à la fois au regard de mes anciennes activités professionnelles (ingénieur de recherche à l’Éducation nationale) que dans mes fonctions de maire d’Elancourt, ville pionnière en matière « d’école du futur ».

Il ressort des premières expérimentations que j’ai conduites et suivies dans plusieurs communes de ma circonscription (Élancourt, mais également Trappes, La Verrière, Saint-Cyr-l’École...) que l’utilisation des TICE induit chez les jeunes de nombreux effets positifs, parmi lesquels une plus grande motivation et une plus grande persévérance à l’effort. En facilitant une pédagogie active et différenciée, les outils numériques peuvent aider à l’intégration et à la réussite scolaire de tous. Ils améliorent, au sein de l’établissement, les relations et la communication entre les élèves, les enseignants et les parents et facilitent la continuité entre le temps scolaire et le temps extrascolaire. Ils permettent aux enseignants d’optimiser la préparation de leurs cours. Cependant, le système éducatif ne pourra profiter de ces avantages sans la mise en place d’une formation adéquate, d’un accompagnement des enseignants et de l’éducation citoyenne de l’élève aux médias numériques.

Tout au long de cette mission, je travaillerai en collaboration avec Pascal Cotentin, inspecteur d’académie, conseiller TICE du recteur de l’académie de Versailles et directeur du CRDP, et une équipe composée d’enseignants et de chercheurs.
Cette mission va être l’occasion d’un grand débat national. Elle sera à l’écoute de toute la communauté éducative : enseignants, élèves, personnels d’encadrement et parents, acteurs principaux de l’éducation de nos enfants. Les collectivités locales, souvent très investies dans le domaine de l’Éducation, mais également tous les spécialistes du secteur nous permettront d’avancer dans nos réflexions. Les entreprises concernées nous aideront à reconsidérer les partenariats public-privé. Cette mission sera enfin une opportunité d’aller sur le terrain observer les nombreuses expérimentations et pratiques innovantes en cours. Les fédérer permettra d’élaborer une cohérence nationale en matière de TICE.

Ce site va recueillir pendant quelques mois vos contributions. Nous comptons tous sur vous.
La réussite scolaire et l’avenir de nos enfants sont fondamentaux et nécessitent qu’on se rassemble afin d’y réfléchir ensemble.

Jean-Michel Fourgous

 
Assemblée nationale   MEN